|     | Recherche avancée
  • Imprimer
  • Partager

Palais grand-ducal


Le Palais grand-ducal sert de résidence officielle au souverain pour l'exercice de ses fonctions depuis 1890. Cet édifice a été successivement Hôtel de Ville de 1572 à 1795, siège de la préfecture du Département des Forêts en 1795, puis Hôtel de Gouvernement de Luxembourg en 1817.

Situé au centre de la vieille ville de Luxembourg, le Palais grand-ducal est un édifice atypique de style Renaissance flamande de la deuxième moitié du 16ème siècle.

Le palais grand-ducal est le lieu de travail du Couple souverain et de LL.AA.RR. le Grand-Duc Héritier et la Grande-Duchesse Héritière.

Construction en 1572-73

Le 11 juin 1554, une très forte explosion détruit une bonne partie de la ville de Luxembourg. La foudre frappe l'église des franciscains et fait exploser la poudre qui y était stockée. De nombreuses maisons sont la proie des flammes. Quelque vingt ans plus tard, les travaux de reconstruction ne sont toujours pas achevés. En 1572, le bau-maître de la ville, Adam Roberti, est enfin chargé de la reconstruction de l'Hôtel de Ville. Les plans ont probablement été dressés à Bruxelles ou à Madrid. On y reconnaît cependant l'influence du Comte Pierre Ernest de Mansfeld, Gouverneur de Luxembourg à partir de 1545, dont le château près de l'Alzette témoigne de son goût pour le faste. L'Hôtel de Ville est achevé en mars 1573.

Dégâts, réparations et agrandissements

Lors du siège de Luxembourg par Vauban en 1683 et 1684, l'Hôtel de Ville subit à nouveau de lourds dégâts. Les caves servent de refuge à la population lors des bombardements. Ce n'est qu'en 1728 que la situation financière de la ville permet d'effectuer les travaux de réparation. En 1741, on ajoute à l'Hôtel de Ville le bâtiment appelé «La Balance». À l'époque, l'Hôtel de Ville sert également de siège aux Tiers Etats. En 1795, l'Administration française s'installe en ville. L'Hôtel de Ville devient alors le siège de la Préfecture du Département des Forêts qui avait délogé l'Administration municipale.

Hôtel de Gouvernement

À partir de 1817, le Gouverneur du Roi loge et travaille dans le bâtiment qu'on appelle alors «Hôtel de Gouvernement». Entre 1825 et 1856, le Gouvernement fait l'acquisition de plusieurs maisons autour de l'«Hôtel du Gouvernement» en vue de s'agrandir. La construction de la Chambre des Députés, achevée en 1859, permet aux députés de quitter des locaux devenus trop étroits.

Résidence du Grand-Duc

À partir de 1890, date de l'avènement du Grand Duc Adolphe, le Palais sert exclusivement au souverain. Une transformation complète des locaux existants ainsi que la construction d'une aile nouvelle dans la cour, aile de Bade, créent l'espace nécessaire. L'architecte bruxellois Bordiau, assisté par l'architecte de l'Etat Charles Arendt, est chargé des travaux.

Guerre et après-guerre

Pendant la seconde guerre mondiale, l'occupant nazi utilise le Palais grand-ducal à des fins culturelles en y organisant des concerts et en y installant un club privé, la «Schlossschenke». Du mobilier, des bijoux et diverses oeuvres d'art sont spoliés et vendus en Allemagne. La façade est défigurée par d'énormes drapeaux à croix gammée. Ce n'est que le 14 avril 1945 que les Luxembourgeois peuvent à nouveau acclamer leur Grande-Duchesse au balcon du Palais.

Une rénovation complète (1992-1996) tant à l'extérieur qu'à l'intérieur a rendu au bâtiment sa splendeur d'antan.