|     | Recherche avancée
  • Imprimer
  • Partager

Jean


Jean, Grand-Duc de Luxembourg, Prince de Nassau, descendant par sa mère, la Grande-Duchesse Charlotte, d'Adolphe de Nassau, Empereur d'Occident et par son père, le Prince Félix de Luxembourg, Prince de Bourbon-Parme, de Louis IX et de Louis XIV, Rois de France, naquit à Colmar-Berg le 5 janvier 1921.

Années d'exil et de guerre

Le 6 octobre 1942, le Prince Félix et le Grand-Duc héritier partirent du Canada pour la Grande- Bretagne, afin de s'engager dans l'armée britannique. Suivant les conseils du Roi Georges VI, le Prince Jean s'engagea dans les Irish Guards. Les premiers mois de l'entraînement menèrent le Prince à Caterham et Pirbright pour aboutir à l'Ecole Royale militaire de Sandhurst établie dans les casernes Mons à Aldershot qu'Il quitta avec le grade de sous-lieutenant (28 juillet 1943). Le même jour Il s'adressa aux Luxembourgeois par les ondes de la BBC.

En août 1943, le Prince rejoignit le Bataillon d'entraînement des Guards à Lingfield. Pendant cette période, il Lui arrivait d'être de garde devant Buckingham Palace. Il se souvient très bien de la «visite» de sa mère et de ses sœurs alors qu'Il devait rester impassible. En février 1944, Il entra au 3e Bataillon des Irish Guards dans la Guards Armoured Division stationné à Malton (Yorkshire). C'est à Malton que le Bataillon reçut un entraînement préparatif pour le débarquement en Normandie. Le 3 mars 1944, le Prince Jean était promu lieutenant. A la fin du mois d'avril le Bataillon fut déplacé dans le plus grand secret à Eastbourne.

Le 11 juin 1944, le Prince Jean débarqua en Normandie en tant que membre d'une unité de renforts, précédant le 3e Bataillon qui ne débarqua près d'Arromanches que le 23 juin. Dans la suite Il servit en Normandie à l'Etat-Major de la 32e Brigade de la «Guards Armoured Division», prenant part à la bataille de Caen (Operation Goodwood). Ayant subi des pertes assez importantes, la Guards Armoured Division fut alors placée sous les ordres du XXXe Corps et reçut l'ordre d'avancer vers la frontière belge. Le 25 août (Libération de Paris), ils passèrent la Seine près de Vernon, le 29 août ils étaient sur la Somme. Libérant au passage Arras et Douai, ils atteignirent Bruxelles au soir du 3 septembre. Le lendemain, la Division prit part aux cérémonies militaires devant le monument du soldat inconnu et devant l'Hôtel de Ville, puis continua vers l'Est. Le 7 septembre à Bourg-Léopold, le Prince Jean reçut l'ordre de rejoindre Son père, le Prince Félix, auprès de la «Fifth Armoured Division» américaine. Le 10 septembre 1944, Il rentra au Luxembourg passant la frontière à Rodange, à l'endroit même où la Grande Duchesse avait dû quitter le pays le 10 mai 1940. Après quelques jours au Luxembourg libéré, le Prince Jean rejoignit son unité engagée dès le 17 septembre dans l'opération Marketgarden (Arnhem). Pendant la Bataille des Ardennes la Guards Armoured Division était cantonnée entre Tirlemont et Namur avec pour mission de barrer aux Allemands la route vers Anvers. Le 11 février 1945, la 32e Brigade fut engagée dans les attaques du Reichswald (au sud de Nijmegen) contre la ligne Siegfried. Une fois la résistance allemande brisée dans ce secteur, la Guards Armoured Division se lança en direction de Brême et Hambourg. Début avril 1945, le Prince Jean reçut l'ordre de rejoindre le Luxembourg où le retour de la Grande-Duchesse Charlotte était attendu. Le 14 avril 1945, Il était présent au pays pour accueillir sa mère avec la population en liesse.

Quelques jours après la capitulation de l'Allemagne, Il fut détaché, avec le grade de capitaine, auprès de la mission militaire alliée à Luxembourg. Envoyé à Berlin, Il s'intéressa tout particulièrement au sort des Luxembourgeois déportés et à leur rapatriement. Il fut promu Colonel du Régiment des Irish Guards le 21 août 1984 et le 17 mars 1995, le Grand-Duc Jean fut nommé Général honoraire de l'Armée britannique.

Mariage avec la Princesse Joséphine-Charlotte de Belgique

Le 9 avril 1953, S.A.R. le Prince Jean épousa en la cathédrale de Luxembourg S.A.R. la Princesse Joséphine-Charlotte de Belgique. C'est au Château de Betzdorf que le Grand-Duc Héritier et la Grande-Duchesse Héritière fondèrent une famille et que naquirent la Princesse Marie-Astrid, le Prince Henri, le Prince Jean, la Princesse Margaretha et le Prince Guillaume.

Règne du Grand-Duc Jean

Le 26 avril 1961, la Grande-Duchesse Charlotte, usant d'un droit constitutionnel, institua le Grand-Duc Héritier Son Lieutenant Représentant.

Le 12 novembre 1964, la Grande-Duchesse Charlotte signa Son acte d'abdication et, de ce fait Jean, le Grand-Duc Héritier, devint le huitième souverain du Luxembourg depuis la création du Grand-Duché en 1815.

Le règne du Grand-Duc Jean compte parmi les périodes les plus prospères qu'ait jamais connues le Grand-Duché de Luxembourg. Si les événements qui ont scellé Son règne sont peut-être considérés comme moins marquants que ceux qui ont caractérisé le règne de sa mère, la Grande-Duchesse Charlotte, ils auront néanmoins contribué à l'éclosion d'une vie politique, économique et sociale d'une stabilité sans précédent pour le pays.

On peut affirmer que le Grand-Duc Jean et la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte ont confirmé l'apport fondamental de la dynastie à l'unité et à la stabilité du Luxembourg. Le 4 mars 1998, le Grand-Duc Jean a nommé Lieutenant-Représentant son fils Henri, suivant en cela l'exemple de Sa mère la Grande-Duchesse Charlotte qui avait pris la même initiative en 1961.

Le 7 octobre 2000, le Grand-Duc Jean a donc mis un terme à son règne en abdiquant en faveur de Son fils le Grand-Duc Henri.