|     | Recherche avancée
  • Imprimer
  • Partager

Dynastie luxembourgeoise


C'est en 1884 que la mort du Prince Alexandre, dernier fils du Roi Guillaume III, souleva le problème de la succession au Luxembourg, car la Princesse Wilhelmine, future Reine des Pays-Bas, était exclue de la succession conformément au pacte de famille de 1783.

La couronne grand-ducale devait passer, à la mort du dernier descendant mâle des Orange-Nassau, à la branche des Nassau-Weilbourg, seule branche encore existante à l'époque.

Le 23 novembre 1890, le Roi Grand-Duc Guillaume III mourut et Adolphe, Duc de Nassau devint Grand-Duc de Luxembourg. Le 9 décembre 1890, il prêta serment à la Constitution devant la Chambre des Députés.

Le Luxembourg avait dès lors sa propre dynastie. Adolphe était âgé de 73 ans. Jouissant d'une santé robuste, il fut pendant 15 ans le garant des institutions et de l'indépendance du Luxembourg.
Résidant la majeure partie de l'année à l'étranger, Adolphe laissa toute latitude d'action au Ministre d'Etat Paul Eyschen.

A la mort d'Adolphe le 17 novembre 1905 au château de Hohenburg en Bavière, son fils Guillaume, Lieutenant-Représentant depuis 1902, lui succéda comme Grand-Duc de Luxembourg.