|     | Recherche avancée
  • Imprimer
  • Partager

La Grande-Duchesse


Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Maria Teresa est née le 22 mars 1956 à la Havane, Cuba.

Sa famille

En octobre 1959, Son Altesse Royale quitte Cuba avec Ses parents, José Antonio Mestre et Maria Teresa Batista-Falla de Mestre, au moment de la révolution conduite par Fidel Castro. La famille d’origine espagnole s’établit d’abord à New York, où Elle est élève de l’école de Marymount.  À partir de 1961, Elle étudie à l’Ecole Française de New York. En juin 1965, Ses parents s'installent pendant quelques mois dans leur propriété familiale à Santander en Espagne, puis élisent domicile définitif à Genève. Tout comme ses deux frères et sa sœur, Antonio, Luis et Catalina, Maria Teresa a bénéficié d’une excellente éducation. Alors que son père est actif dans les domaines financiers; sa mère, passionnée d'arts et de littérature, se consacre à sa famille et transmet aux siens notamment les valeurs de la foi chrétienne.

Son Altesse Royale continue Ses études à l'Institut Marie-José à Gstaad, puis au pensionnat Marie-Thérèse à Genève, où Elle passe avec succès le baccalauréat français en juin 1975. Dans l'intervalle, Son Altesse Royale obtient la nationalité helvétique. A l’issue de ses études secondaires, Elle s’inscrit à l’Université de Genève oú Elle obtient en 1980 la licence ès Sciences Politiques.

Enfant, Son Altesse Royale la Grande-Duchesse s'initie à la danse classique (ballet artistique), au chant et elle joue de la guitare. Elle aime la musique et la littérature et S'intéresse à la peinture. Sportive, Elle pratique le ski, le patinage et les sports nautiques.

A l’université, Son Altesse Royale la Grande-Duchesse rencontre son futur époux, le Prince Henri de Luxembourg. Pendant quatre ans Ils ont suivi des études similaires, prenant part ensemble à des groupes d'études, Elle y présente plusieurs mémoires dont une étude comparative sur les législations de la CEE, le travail féminin et la maternité. Trois semaines après la fin de Leur cursus universitaire, Maria Teresa de Mestre et le Prince Henri, Grand-Duc Héritier de Luxembourg, célèbrent leurs fiançailles.

En 1981, le jour de la Saint-Valentin, Elle épouse à Luxembourg Son Altesse Royale le Grand-Duc héritier. De leur union sont nés quatre fils et une fille: le Prince Guillaume, (né en 1981) – actuel Grand-Duc Héritier – le Prince Félix (1984), le Prince Louis (1986), la Princesse Alexandra (1991) et le Prince Sébastien (1992).

Le 7 octobre 2000, le Grand-Duc Héritier accède au trône et devient Grand-Duc de Luxembourg. Dès lors, la Princesse Maria Teresa portera le titre de Grande-Duchesse de Luxembourg.

Son Altesse Royale la Grande-Duchesse est aujourd’hui grand-mère de deux petits-fils, Gabriel (né le 12 mars 2006) et Noah (né le 21 septembre 2007), tous deux issus de l’union du Prince Louis de Luxembourg et de la Princesse Tessy de Luxembourg.

Son engagement humanitaire et social

Très tôt, Son Altesse Royale la Grande-Duchesse s'est intéressée aux problèmes sociaux et humanitaires, reprenant ainsi une tradition familiale qui a amené Ses grands-parents Agustin Batista Y Gonzalez De Mendoza et Maria Teresa Falla Y Bonet à prendre part activement aux œuvres philanthropiques et culturelles de Cuba. Parmi leurs engagements les plus remarquables, il est à mentionner la construction de dispensaires médicaux, équipés de matériel moderne et offrant des soins gratuits dans les milieux ruraux défavorisé; par ailleurs, la création également de l’Orchestre Philharmonique de la Havane, dont la famille fut le principal donateur jusqu’à la révolution cubaine. Les chefs d’orchestre renommés, de l’époque furent invités à en assurer la direction, pour ne citer qu'Eugène Ormandy, ami personnel de la famille.

Parallèlement à Ses études à Genève, Son Altesse Royale la Grande-Duchesse prend part à des visites de personnes âgées placées en maison de retraite. Elle donne également des cours de catéchisme aux classes d'enfants genevois.  Son engagement social, déjà une véritable passion, s’accentue et se prolonge dès lors installée au Grand-Duché de Luxembourg.

A l’occasion de Son mariage, Elle reçoit un don Lui permettant de créer la "Fondation Prince Henri-Princesse Maria Teresa" qui deviendra après l’accession au trône du Grand-Duc, la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse dont Elle assure de nos jours la Présidence. Ce fonds contribue à l’intégration dans la société luxembourgeoise des personnes à besoins spécifiques et soutien des projets ponctuels dans certains pays en développement.

Le 10 juin 1997, la Grande-Duchesse héritière devient Ambassadeur de Bonne Volonté de l’UNESCO pour la lutte contre la pauvreté, pour la promotion des microcrédits ainsi que l’éducation des jeunes filles. Dans le domaine de la microfinance et, plus récemment, à travers le concept de "social business", Elle travaille  étroitement depuis de nombreuses années, avec le Professeur Muhammad Yunus (prix Nobel de la Paix 2006) et en collaboration avec les principaux acteurs de ces sujets au Luxembourg. Ainsi, depuis juillet 2006, la Grande-Duchesse est Présidente d'honneur de LuxFLAG, Luxembourg Fund Labeling Agency; l'objet étant d'octroyer un label officiel à des organismes de placement collectif investissant dans la microfinance selon des critères publics bien définis.

En avril 2007, la Grande-Duchesse est nommée UNICEF Eminent Advocate for Children, ciblant en premier lieu Son action en faveur des enfants orphelins du Sida et des enfants-soldats.

Nombreux sont les patronages et les engagements dans des organisations caritatives et socioculturelles luxembourgeoises, pour ne citer que la Croix-Rouge luxembourgeoise dont la Grande-Duchesse assume la Présidence et la Fondation Cancer dont Elle assume la Présidence d’honneur.

Les hautes distinctions que la Grande-Duchesse a reçues pour son action humanitaire sont les témoins de cet engagement hors du commun: en octobre 1999, Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Héritière est nommée Docteur honoris causa de la Seton Hall University (New Jersey, USA). En février 2003, la Grande-Duchesse reçoit le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Léon (Nicaragua) et le 13 juin 2006, la représentation du Saint-Siège auprès des Nations Unies lui décerne le Path to Peace Award, prix attribué chaque année à une personnalité se distinguant par son engagement humanitaire et social. Le 7 mars 2008, au Palais magistral de l’Ordre de Malte à Rome, la Grande-Duchesse se voit remettre les Insignes de Dame de Grand-Croix d’Honneur et de Dévotion.

L'engagement humanitaire et social de la Grande-Duchesse l'amène à Se déplacer souvent à l’étranger afin de Se rendre compte concrètement de l’évolution des projets qu’Elle soutient de façon active. C’est ainsi elle a visité le Népal, le Mali, le Bangladesh, la Thaïlande, la Bosnie, le Laos, le Kenya et le Burundi, prenant particulièrement à cœur le sort des enfants en détresse.

Le 27 janvier 2010, sur une initiative personnelle de la Grande-Duchesse un projet ambitieux visant la libération des nombreux enfants mineurs en prison au Burundi et leur réinsertion dans la société burundaise a été officiellement lancé. Cet engagement pluriannuel dont le partenaire local est la Maison Shalom, menée par Mme Maggy Barankitse; est un des prolongements directs de Son action lors Sa visite à la prison centrale de Bujumbura, capitale du Burundi, en juin 2009.