|     | Recherche avancée

La Grande-Duchesse soutient la campagne mondiale pour la protection des services de santé dans les conflits
Grand-Duché de Luxembourg
25-06-2018


S.A.R. la Grande-Duchesse, en sa qualité de président de la Croix-Rouge luxembourgeoise, a participé à la campagne de sensibilisation mondiale « NOT A TARGET », qui appelle à épargner les blessés, les services de secours et les infrastructures sanitaires dans les conflits armés.

0_P1060772
© Croix-Rouge luxembourgeoise
S.A.R. la Grande-Duchesse est entourée, de g. à dr., par M. Michel Simonis, directeur général; M. Rémi Fabbri, directeur adjoint de l’Aide Internationale de la Croix-Rouge luxembourgeoise; et M. Marc Crochet, directeur général adjoint, posent devant l’ambulance criblée de balles qui sera au centre de la campagne de sensibilisation et de collecte de fonds #notatarget en faveur du Comité International de la Croix-Rouge.


0_P1060780
© Croix-Rouge luxembourgeoise
S.A.R. la Grande-Duchesse, présidente de la Croix-Rouge luxembourgeoise devant l’ambulance criblée de balles qui sera au centre de la campagne de sensibilisation et de collecte de fonds #notatarget en faveur du Comité International de la Croix-Rouge.

A l’international, la Croix-Rouge luxembourgeoise coopère notamment avec le Comité International de Croix-Rouge (CICR). Dans ce contexte elle soutient la campagne de sensibilisation mondiale « NOT A TARGET » qui appelle à épargner les blessés, les services de secours et les infrastructures sanitaires dans les conflits armés.

L’ambulance criblée de balles rend visible le drame humain que le non-respect du droit international entraine. Alors que les attaques sur les blessés, le personnel et les infrastructures médicales sont interdites depuis bien plus qu’un siècle, les atteintes illégales sur ces cibles continuent malheureusement à être monnaie courante dans différentes parties du monde. Rien qu’au cours des trois premiers mois de cette année, 221 personnes ont été tuées lors d’attaques contre les services de secours et les infrastructures sanitaires (source : OMS).