|     | Recherche avancée

La Grande-Duchesse nommée Eminent Défenseur des enfants par l'Unicef
19-04-2007


Allez à la fin de l'encart.
Contact

Service Presse et Communication
B.P. 331
L-2013 Luxembourg
Grand-Duché de Luxembourg
E-mail service.presse@gdl.etat.lu


La Grande-Duchesse Maria Teresa a été nommée Eminent Défenseur des enfants par l'Unicef lors d'une cérémonie à Genève le 19 avril 2007.

Eminent Défenseur Unicef

Maria Teresa de Luxembourg défend les orphelins du sida et enfants-soldats

La Grande-Duchesse Maria Teresa de Luxembourg, nommée jeudi à Genève "Eminente avocate des enfants" par l'Unicef, a annoncé qu'elle va se consacrer de manière "inlassable" à la défense des orphelins du sida et des enfants-soldats. "En tant que mère de cinq enfants, toute souffrance d'enfant m'est intolérable", a souligné la Grande-Duchesse lors de son intronisation par l'agence de l'ONU chargée de la protection de l'enfance.

"14 millions d'enfants âgés de moins de 15 ans ont perdu leur père, leur mère ou leurs deux parents" à cause du sida, a-t-elle rappelé. "En dehors du terrible impact psychologique que représente pour tout enfant la perte de ses parents, les enfants dont les parents sont morts du sida sont de surcroît souvent montrés du doigt ou mis au ban de leurs communauté", a souligné Maria Teresa de Luxembourg.

Par ailleurs, 250.000 enfants sont actuellement enrôlés dans des forces armées dans 12 pays inscrits sur une liste noire de l'ONU, a indiqué la Grande-Duchesse en estimant que cette situation, "plus qu'une réalité révoltante, plus qu'un crime de guerre, est une bombe à retardement qui menace la stabilité et le développement d'un nombre croissant de pays".

La Grande-Duchesse a également insisté sur les "victimes oubliées" de cet enrôlement: "les filles, à la fois combattantes et esclaves sexuelles". Les deux problématiques sont liées, a relevé Maria Teresa de Luxembourg: "laissés pour compte, abandonnés à leur condition intolérable, les orphelins du sida deviennent dans leur vulnérabilité une proie d'autant plus facile pour les chasseurs de combattants sans scrupule", a-t-elle expliqué. Photo: Jean-Marc Ferre.

Source: AFP